Lifestyle, Taudis Snap Chat

Colopathie Fonctionnelle… OU comment tu peux passer ta vie aux wc :)

Coucou Les Taudis, 

 

J’espère que vous allez bien ?! et j’espère surtout que tu es bien assis pour lire le roman photo que je vais te faire ;))

Je dois avouer que cela fait au moins 1000 ans que je repousse l’idée de faire un spitch sur ma maladie, même si j’ai déjà fait des posts sur Instagram ou si j’en ai déjà parlé librement en story snapchat … mais au vu des questions fréquentes que tu peux me poser, je pense qu’il était temps de te dire les choses ET de t’aider… ou pas ! afin que tu puisses comprendre qu’elle est cette maladie, mais aussi si tu es concernée ce que j’ai pu mettre en place pour être le moins malade possible.

ALORS, potentiellement taudis toi tu n’as aucun souci au bidou, tu mènes la grande vie et clairement la thématique abordée ici… tu t’en tapes ! MDR ! du coup je te fais des gros becs & je te souhaite une bonne journée ;))

Sinon, pour les autres taudis, on va commencer par la base … qu’est ce qu’une colopathie fonctionnelle ??!

  • C’est une affection fréquente qui se manifeste par la survenue chronique de symptômes digestifs, comme des douleurs abdominales, des ballonnements, une diarrhée ou une constipation, sans que l’intestin ne présente aucune lésion visible. En d’autres termes, le tube digestif est normal anatomiquement, c’est son fonctionnement qui est pathologique. On parle également de côlon irritable ou de trouble fonctionnel de l’intestion.

Bon… tu te doutes que j’ai pas inventé le merdier… MERCI #doctissimo ;))

Pour autant si je devais te le résumer avec mes mots… c’est lorsque tu ne peux t’empêcher de courir aux chiottes, que tu as la tourista comme si t’étais en vacances au soleil, alors que t’es avec Jean Pierre à la machine à café et que t’as juste mangé un biscuit sec ! De là, avec classe ET dignité (je te l’annonce lorsque tu as cette maladie… la notion de dignité a disparu de ton vocabulaire MDR !) tu t’enfermes dans les wc de ton taff (si par chance ils sont libres…) et c’est la fête sur la piste de danse ! en mode deux salles deux ambiances, le slibar en feu ET clairement le ventre en mode deuil !

Tu vas me dire « Non mais taudis, t’as pas la crotte au cul tout le temps… » EUHHHHHH… disons qu’il y a encore 5 mois je t’aurai « SI » Martine ! ;)) mais depuis j’ai réussi après 1000 tests différents à calmer mon problème et à ne perdre ma dignité que deux à trois fois par semaine … pour avant la perdre TOUS les jours voir 2/3 fois par jour !

Du coup, pour ma part je ne peux te dire comment je me suis retrouvée malade, mais c’est arrivé du jour au lendemain. Un magnétiseur (oui ouiii je suis aussi allée voir plein de monde…) m’a dit qu’à la même période mon père était décédé, et que mon corps avait rejeté l’événement à sa manière #viedemerde !

Mais ce que je peux te dire, c’est que depuis mes 21 ans (j’en ai 37) je suis malade !

Alors j’ai tout tenté, les IRM, les Scanners, les Coloscopies, les marabouts, les acupuncteurs, les ostéopathes, kiné, micro kiné, j’ai même été faire des séances d’Hijama #googleesttonami OU tu peux trouver le spitch que j’ai fait sur la Hijama juste > Ici et autres médecines douces à base de plantes que tu te tartines sur le bidon…

RIEN n’a marché ! j’ai été voir des médecins spécialistes, diététiciens, j’ai fait du sport, mangé sans gluten, sans graisse…. bref j’ai TOUT tenté … et il a fallu que je me fasse une raison : J’ai la crotte au cul et c’est TOUT ! MDR… ou pas… Un médecin m’avait d’ailleurs dit « Faire caca dur ou caca mou l’essentiel est de faire caca »… je te raconte pas la tronche de ma mère … MDR !

Alors il est vrai que la maladie est plus présente en fonction du stress que l’on subit, même si je te donne le sentiment de me sentir au top tout le temps… il apparaît que ça n’est pas le cas et que j’intériorise énormément !

Pour autant taudis, même si le stress et le côté psychologique jouent beaucoup, lorsque tu es au top de toi même et que même pas 20 secondes après avoir fini de manger il faut que tu cours aux wc… c’est compliqué de te dire que c’est dans ta tête… alors que pour le coup c’est clairement dans ton culcul que ça se passe ! ;))

Du coup, j’ai eu longtemps très peur que ma maladie se dégrade encore plus, car j’ai eu une période (presque 1 an) où je ne pouvais plus rien manger.

Si au départ je ne supportais plus les aliments gras (fromage, crème, glace…) au fur et à mesure, même manger une carotte ou boire un verre d’eau me condamner à rester 2 heures aux wc !

ET quand je te dis 2 heures c’est DEUX heures à se vider comme l’autoroute du soleil ! car c’est ça le pire… si encore tu passais deux heures aux wc à looker internet et écrire à ton mec ! Mais NON tu te vides au sens premier du terme, pour ma part j’ai eu la tourista pendant des années peu importe le moment, le lieux, l’heure, les gens…

Ce qui est le plus compliqué je trouve (du moins plus maintenant car pour ma part j’en parle librement…) c’est de dire ton souci ! car parler caca et diarrhée ça n’est pas HYPER glamour !

Car lorsque tu es en réunion et que tu te barres 35 minutes, que tu as des suées, que tu reviens pour t’éviter un licenciement pour abandon de poste ;)) c’est pas hyper évident de dire à l’autre « excuse moi j’ai une diarrhée de folie, j’ai le ventre en vrac, tes chiottes sont zone sinistrée et ma culotte peut être brûlée comme Jeanne d’ARC… » MDR !

Au début je disais avoir des nausées, des douleurs de règle, qu’il fallait que je me repose et je courais aux wc en cachette… quand on me demandait où j’étais « qui ? moi ? à la photocopieuse !! »

Tu mets en place des stratégies… en effet depuis cette maladie je n’ai plus jamais petit déjeuné, car j’avais trop peur d’être malade. A certains taffs, lorsque je savais que les wc étaient peu accessibles (genre un chiotte pour 12) même le midi je mangeais peu…ou pas du tout !

Avec le temps, tu trouves toujours des techniques pour esquiver de communiquer sur ton problème… sauf que petit à petit, j’en ai eu marre de mentir, marre de rater des soirées, marre de pas profiter !

Donc maintenant, au taff, en soirée, en ville… peu importe, mon entourage sait que potentiellement je peux me barrer 1h et que j’ai pas le choix !

Je peux te dire que paradoxalement ça m’a aidé à être moins malade, car je savais que justement je n’avais pas à avoir peur d’être malade…

Pour autant, la seule méthode que j’ai trouvé ces 5 dernières années a été de prendre des médicaments (que personne ne m’a prescrit… je me suis improvisée toubib…) et j’ai pris beaucoup de médocs à base de codéine… #toxicoaucalmelameuf !

Aussi depuis cet été, la vente de ce type de médicament n’est plus possible sans ordonnance, donc autant te dire que j’avais envie de décéder !

Et en fait, j’ai pris le problème autrement, comme j’ai fini par être accoutumée à la codéine, je suis allée voir un médecin addictologue ! me demande pas pourquoi mais j’ai pris le problème différemment !

Et depuis j’ai un traitement qui est constitué d’Atarax (un matin, 1/2 midi et 1/2 soir) de Stresam (1 matin, 1 midi, 1 soir) et de Codoliprane (3 par jours… ce médicament je le réduis pour me sevrer petit à petit car je pouvais en prendre jusqu’à 16 par jours… #mauvaisexemple).

Bien sûr taudis, ce traitement me correspond, à toi de voir avec ton médecin ce qui est le mieux pour toi. ces médicaments ont pour principale fonction de me calmer…

Et finalement, le fait de m’être focalisée sur mon stress et non plus sur mes intestins je suis beaucoup moins malade !

ALORS, les médicaments ne sont pas la solution, et j’espère que d’ici quelques temps je les aurai complètement arrêté, mais je suis moins malade. J’ai beaucoup moins de crise, de douleurs, de souffrance… j’ai aussi régulé mon alimentation, je mange toujours gras et calorique mais j’ai réduit en quantité (j’ai d’ailleurs perdu 13 kgs depuis 6 mois).

Je ne sais pas si ça va durer… mais pour le moment ça fonctionne pour moi !

Ce que je voudrais surtout te dire taudis, même si effectivement le facteur psychologique joue beaucoup, la douleur est clairement physique, car toi même tu sais l’enfer que tu vis lorsque tu as une gastro ou une intoxication alimentaire… alors quand tu vis le merdier tous les jours #payelangoisse !

Ce que je peux surtout te conseiller, c’est de vivre ta maladie normalement, les gens la minimisent souvent, car c’est « marrant » d’avoir la crotte au cul… mais toi et moi on sait que lorsque ça t’isoles des autres, que tu refuses des sorties, que tu organises en fonction des repas ton planning… c’est clairement injuste car tu n’as pas choisi cette souffrance !

Pour ma part j’ai fait le choix d’en parler, autant au boulot à mes collègues, qu’à mes chefs, à mon entourage (je ne vais pas manger chez des gens chez qui je ne pourrai pas me barrer dans leurs chiottes tranquillement pendant 2 heures), à ma famille, mes amis, mais aussi je fais le nécessaire pour anticiper lorsque je suis dans un lieu public (c’est contraignant mais ça aide à être moins stressée)….

Ces petites organisations et ce nouveau traitement m’ont clairement aidé, j’espère que toi aussi tu trouveras ce qui te correspond !

Ahhhh ET l’astuce SUPREME Taudis, qui a aussi changé ma life ET dont je t’ai parlé 107 ans …. lorsque tu vas aux wc… tu surélèves tes jambes, en les positionnant sur un ptit repose pied ou une ptite poubelle… cela te permettra d’évacuer le merdier avec moins de souffrance ! fais le taudis tu verras ça te changera la life ;))

Et si par hasard taudis, tu as quelqu’un dans ton entourage qui a cette maladie, ne pense pas qu’il fait des simagrées… ne pense pas qu’il est au TOP et qu’il se fout de toi ! c’est une VRAIE maladie….

Si tu as des questions taudis, pour une fois ne les garde pas pour toi ;)) et si tu vis la même chose n’hésite pas à partager ton expérience !

Love sur toi Taudis & Gros Becs bien sûr !

 

Madame T.

2 thoughts on “Colopathie Fonctionnelle… OU comment tu peux passer ta vie aux wc :)

  1. Coucou Jen
    Merci pour toutes ces explications
    Les problèmes de bidous je connais aussi
    Pas de cette façon mais je sais ce que c’est que d’avoir mal !!! 😭
    Courage
    Et gros bisous ma belle 😘😘😘

Laisser un commentaire